Le 3 avril 2014 à 20h30, au Carré Bellefeuille


Avis de tempête

 

avis de tempeteSMALL
  

Au printemps, Insula orchestra donne un programme sur le thème de la tempête : la Symphonie "Le soir" de Haydn qui fait briller le violon solo et ménage des traits parfois acrobatiques pour les vents. Elle s'achève sur un finale agité, sous-titré "La tempesta", décrivant un violent orage fait de triples croches et d'éclairs jaillissant à la flûte.

Il n'y a pas d'accalmie possible puisqu'à cette symphonie succède le Concerto pour piano n°5 de Field, "L"incendie par l'orage", dans lequel piano et percussions dialoguent de manière foudroyante. Dans cette œuvre, on retrouvera le jeu du pianiste Abdel Rahman El Bacha, au toucher toujours inspiré.

Le concert s'achève avec la Symphonie n°6 « Pastorale » de Beethoven. Cette partition à programme dépeint l'évolution d'une journée à campagne : le calme bucolique, l'épisode tumultueux et le retour à l'apaisement initial. Son mouvement lent constitue sans nul doute l’une des pages les plus poétiques du Maître de Bonn.


Abdel Rahman El Bacha
, piano | Insula orchestra
Laurence Equilbey
, direction

Joseph HAYDN (1732-1809) - Symphonie n°8 « Le soir »
John FIELD (1782-1837) - Concerto pour piano n°5 « L'incendie par l'orage »
Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827) - Symphonie n°6 « Pastorale »


RÉSERVATIONS: Carré Belle-Feuille

S'y rendre

Insula Orchestra

Insula, n. f. :

Région du cortex permettant de cartographier nos états viscéraux qui sont associés à des expériences émotionnelles, donnant ainsi naissance à un sentiment conscient.
Source :
http://lecerveau.mcgill.ca



Le projet artistique d'Insula orchestra est construit autour d'un répertoire, allant principalement du classicisme au romantisme. Mozart, Beethoven, Schubert, ou Weber, sont bien entendu au centre de ce répertoire, avec des programmes aussi bien symphoniques qu'avec chœur et solistes.

L’orchestre joue sur instruments d'époque, avec un travail sonore adapté aux grandes salles d'aujourd'hui. Le projet repose avant tout sur une recherche stylistique et émotionnelle. Les musiciens, rassemblés autour d'un noyau de chefs d'attaques confirmés et réputés, sont recrutés essentiellement dans la jeune génération, qui sort actuellement des institutions pédagogiques européennes spécialisées.

Cette phalange nouvelle, fondée par Laurence Equilbey et le Conseil général des Hauts-de-Seine en 2012, rayonne dans le département, en France  et à l’international, sur de grandes scènes et festivals prestigieux. Un projet complet et innovant d’actions culturelles et pédagogiques est également développé sur l’ensemble du département. Il comprend des actions de sensibilisation destinées aux publics éloignés de la musique classique, ainsi que des actions pédagogiques et participatives proposées aux jeunes et aux scolaires.

Insula orchestra par Julien MignotSMALL


La première saison d'Insula orchestra s'est ouverte à l'automne 2012 avec la Grande Messe en ut mineur de Mozart, que l'orchestre a interprété aux côtés du chœur accentus. Ce programme a fait l’objet d’une captation diffusée sur Arte le 25 décembre. La saison s’est poursuivie avec un programme symphonique consacré à Mozart et Schubert, avec le pianofortiste Kristian Bezuidenhout.

La saison 2013-2014 voit l'orchestre continuer son exploration du répertoire avec Orfeo ed Euridice de Gluck donné dans sa version viennoise originale avec le contre-ténor Franco Fagioli, ainsi que le Requiem de Mozart (enregistrement Naïve) avec la soprano Sandrine Piau. Au printemps, l'orchestre donnera un programme autour du thème de la tempête : le Concerto pour piano  « L’incendie par l’orage » de John Field avec le pianiste Abdel Rahman El Bacha et la Symphonie n°6 « Pastorale » de Beethoven.


Site internet
| Page Facebook


Insula orchestra est un département d’erda | accentus.
Insula orchestra est soutenu par le Conseil général des Hauts-de-Seine et est en résidence à Boulogne-Billancourt, au Carré Belle-Feuille.
Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal d’Insula orchestra.